Dans ma vie tranquille et folle, il y a l'Amoureux, les Trois Filles, le Bébé, des chats, une grande maison ensoleillée, un job épuisant. Mais il y a aussi la mer quelques fois par année, les livres, les mots pensés comme on respire, les mots tus, les mots d'amour prononcés, des éclats de rire partagés et parfois, des chagrins.
Des silences, aussi.


lundi 27 décembre 2010

Travail et famille

Lu dans La Presse : Conciliation difficile pour les astronautes (vu l'éloignement, bla bla bla).

Bien que je compatisse avec la pauvre chérie de Monsieur l'Astronaute, je n'ai pas pu m'empêcher de penser que le choix de cette profession -- et de la personne l'exerçant comme partenaire de vie -- se fait en toute connaissance de cause et qu'il est plutôt prévisible qu'à 350 km de la Terre, la conciliation travail famille puisse s'avérer complexe, sinon quasi impossible. N'en demeure pas moins qu'il s'agit ici d'un très faible pourcentage de la population, non ? Veux dire : y en pleut quand même pas des astronautes et donc, des familles abandonnées pour cette raison ?

Cela dit. Quand les premiers coups de pioche seront donnés à l'échangeur Turcot, on sera combien de tatas à passer chaque jour la moitié d'une éternité dans notre voiture à faire la navette entre le travail et la maison, sans aucune chance d'arriver au bureau à l'heure et de revenir à la maison avant que les petits soient couchés ? Je préférerais grandement être en orbite autour de la Terre plutôt qu'en orbite autour de ma vie, sans vraiment de temps pour la vivre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire